Films / conférences


Sujets d'actualités

Un objectif de SN21 est de sensibiliser, de faire découvrir des sujets d'actualités par le biais de conférences, de débat...









SAINT-AVÉ


 SN21. Contre le traité transatlantique 


12-05-2015-


Une centaine de personnes ont pu échanger avec Thierry Rouquet. Des rapprochements avec des collectifs citoyens mobilisés localement ou nationalement sur ce sujet sont en projet.

C'est à Saint-Avé que SN21, association nolfféenne, vigie du respect de l'agenda 21 sur la commune, a pu accueillir, jeudi soir, la conférence animée par Thierry Rouquet, d'Attac 56, sur le Tafta, ou « grand marché Transatlantique ». L'Union européenne et les États-Unis ont entamé, depuis juillet 2013, des négociations en vue de conclure un accord commercial bilatéral. Les pourparlers se déroulent dans « la plus totale opacité », selon l'association.

 « La démocratie serait bafouée »

 Après avoir rappelé les étapes de la construction du libéralisme, des deux côtés de l'Atlantique, depuis la Seconde Guerre mondiale, le conférencier a exposé les conséquences sur le quotidien des pays européens, en cas de validation des négociations. En effet, toute réglementation, même décidée démocratiquement par les pays, « serait considérée par les multinationales, initiatrices de ce projet, comme un obstacle au commerce, une entrave à leurs investissements. Les juridictions nationales perdraient toute légitimité en cas de litige et seraient remplacées par des comités d'arbitrage : la toute puissance des multinationales prévaudrait sur les États et les collectivités. La démocratie s'en trouverait bafouée », a expliqué Thierry Rouquet.

© Le Télégramme 



                

             Gérard Filoche invité par ATTAC 56

                viendra le Mardi 10 Mars 20h30 
                                
                    Palais des Arts de Vannes



Tout le monde parle de la Loi MACRON ...........
mais personne n’en parle comme Gérard FILOCHE.






Depuis des semaines, il est en guerre contre « cette loi régressiste, la pire loi que la gauche ait proposée ». Selon des sondages, une majorité de Français y serait pourtant favorables.

 "Quant on découvre la loi Macron il faut au moins inventer le mot « régressisme ». Jamais sans doute, un gouvernement issu de la gauche n’a osé proposer une loi aussi rétrograde, libérale, en tout point destructrice des droits des salariés. C’est un projet qui porte sur le droit du travail, fait par un ministre de l’économie. C’est un retour au milieu du XIXème siècle, avant qu’on invente un ministère du travail.
Un projet dont le titre III, étonnamment intitulé « TRAVAILLER » donne toute la mesure. On ne fera pas l’injure de penser qu’une loi dite  « Pour la croissance et l’activité »  montre du doigt les fainéants de chômeurs ou l’indolence des travailleurs dans un pays où leur productivité est une des plus fortes du monde, mais on peut sans doute y voir le vivre pour travailler opposé au travailler pour vivre.
Ils la justifient tous les matins dans les radios officielles, en affirmant qu’il faut « déréguler pour libérer les énergies et créer de l’emploi ».  C’est évidemment l’inverse.
C’est là ou il y a le moins de réglementation qu’il y a le plus de chômage........" G.F

Militant socialiste et ancien inspecteur du travail,

Gérard Filoche ,invité par ATTAC 56, viendra le lundi  9 Mars, 20h30, Palais des Arts, Vannes

Pour nous joindre : 2 Contacts :

centre-bretagne@attac.org   et    attac56muzillac@outlook.fr


SAINT-NOLFF 


Herbes folles. Succès de la conférence sur 

l'agriculture de demain

25 février 2015


Les animateurs du débat à la tribune, avec, de gauche à droite, René Louail, paysan, syndicaliste et conseiller régional, Joël Labbé, sénateur du Morbihan, Delphine Nanni, agricultrice bio à Saint-Nolff, Emmanuelle Violleau, éleveuse de chèvres et productrice de fromage à Saint-Nolff et Julien Brothier, éleveur de brebis et producteur de fromages à la Vraie-Croix.

Vendredi soir, à la salle Kervel, Saint-Nolff 21 (SN 21) a proposé, dans le cadre du festival Les Herbes folles, une soirée ciné-débat ayant pour thème « Quelle agriculture pour demain ? », étayée par le film documentaire de Thierry Derocles « La face bio de la République », qui propose de donner la parole à de jeunes agriculteurs qui, sur l'ensemble du territoire, ont décidé de quitter l'agriculture conventionnelle pour repenser complètement leurs méthodes de culture et d'élevage sur des terres en conversions bio. Le débat était animé par Jean-Marc Vernis, président de SN 21, Joël Labbé, sénateur du Morbihan, René Louail, paysan, syndicaliste et conseiller régional. Il a permis d'aborder l'avenir de la profession d'agriculteur, l'importance des choix politiques mais aussi des consommateurs qui peuvent orienter les pratiques agricoles vers un développement durable de proximité générateur d'emploi, de lien social et de santé publique. 

Réduction des surfaces exploitées


De dix millions d'agriculteurs recensés en 1945, on en compte maintenant 500.000 avec des fermes de plusieurs centaines d'hectares, l'idée étant de réduire les surfaces exploitées en plafonnant les aides aux 50 premiers hectares, de donner la priorité à l'installation, de modifier le rapport à la terre nourricière, de stabiliser la production carnée et de réduire les gaz à effet de serre. Il est maintenant acquis que si les légumes biologiques sont environ 8 % plus chers que les produits issus de l'agriculture conventionnelle, cette différence disparaît avec la mise en place de circuits courts.








CARICATURISTES - "FANTASSINS DE LA LIBERTE"






Ciné-débat. Les caricaturistes en première ligne

8 février 2015




Mercredi soir à la salle Kervel, Jean-Marc Vernis président de Saint-Nolff 21, organisait un Ciné-Débat avec la présence du dessinateur Nono et de l'illustrateur Bruno Pilorget s'appuyant sur le film-documentaire de Stéphanie Valoato et Radu Mihaileanu « Caricturistes ». Ce film met clairement en lumière le talent et le courage d'une poignée de dessinateurs de presse qui dénoncent, à l'aide de leurs seuls crayons, les injustices dont ils sont les témoins.

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/morbihan/saint-nolff/cine-debat-les-caricaturistes-en-premiere-ligne-08-02-2015-10519993.php























                                         video



La lampe de Monsieur Qui...?

Un film de 
Jean-Marc VERNIS

Dans le rôle principal: Thierry MARION alias Monsieur QUIGNON


"Un agenda 21 local pour tous... Mais que font les nolfféens ? A y regarder de plus près, nombre de familles œuvrent chez soi pour l'environnement de tous. C'est le sens de ce petit film où nous reconnaitrons nos amis, nos voisins habitants la commune et même quelques-uns de Saint-Avé. Si l'on veut se faire une idée du changement en cours et qui s'amplifie, il convient de considérer ces initiatives individuelles, plus toutes celles que nous ne connaissons pas et qui pourtant existent dans toutes les communes et villages de France et aussi à travers le monde. Comme repris dans le film, 

"Ce sont ces petites gens, qui dans leur petit coin font de petites choses et qui feront changer le monde".







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire